calcul, assurance vie, rentre viagère

Voir le comparateur d'assurances vie

Une assurance vie peut servir à compléter la retraite : les versements produisent des intérêts pendant plusieurs années qui sont reversés sous la forme de la rente dite « viagère ». Il est facile de calculer le montant de la rente en connaissant les deux principaux critères du calcul : la valeur du capital accumulé et l'âge de l'assuré au moment de la transformation.

CALCUL ASSURANCE VIE : L'AGE DE L'ASSURE

En assurance, tout est une question de calculs de probabilités, et l'assurance vie ne fait pas exception à la règle ! L'assureur évalue donc l'espérance de vie probable de l'assuré, et donc partant de son âge au moment de la transformation, il calcule la période sur laquelle il touchera la rente. Les données utilisées sont les tables de mortalité de l'INSEE.


Ainsi, une femme de 60 ans a en moyenne une espérance de vie de 27 ans. Cela représente donc une moyenne de 27 versements annuels à effectuer par l'assureur.

CALCUL ASSURANCE VIE : LE MONTANT DE LA RENTE

La formule du calcul est simple : rente = capital accumulé / nombre de versements. En application, le résultat est le suivant pour l'exemple de la femme de 60 ans qui aurait accumulé un capital de 150 000 € : rente annuelle = 150 000 / 27 = 5556€. Evidemment quelques frais sont prélevés au passage par la compagnie d'assurance vie.

Ainsi, choisir la rente viagère c'est en quelque sorte parier sur sa propre longévité :

  • Elle est avantageuse pour celui ou celle qui dépasse l'espérance de vie moyenne des tables de mortalité de l'INSEE : il s'agira d'un gain pur pour chaque année passée au-dessus de la moyenne, car ce n'est plus le capital épargné mais la compagnie d'assurance qui financera la rente.
  • En revanche, c'est l'inverse pour celui qui décède avant l'âge moyen car le capital épargné ne lui aura pas été reversé en totalité.

Quoiqu'il en soit, que vous soyez le gagnant ou le perdant in fine, il faut simplement y voir le confort que cette formule financière de versement vous apportera : avec une somme d'argent fixe, vous pouvez espérer maintenir votre train de vie identique, même si Dame Nature a décidé de vous faire centenaire ! Dans le cas contraire, votre épargne diminuerait au fil du temps, et plus vous vivriez longtemps, plus votre pouvoir d'achat diminuerait.


CALCUL ASSURANCE VIE : LA FISCALITE DE LA RENTE

La rente viagère, considérée comme un type de revenu, est soumise aux prélèvements sociaux au taux de 12,3%( CSG, CRDS et prélèvement social de 3,4%), et à l'impôt sur le revenu. A noter que seule une partie de la rente est imposable, en fonction de l'âge de l'assuré lors de son premier versement :

  • 70% de la rente est imposable si le rentier avait moins de 50 ans,
  • 50% de 50 à 59 ans,
  • 40% de 60 à 69 ans,
  • 30% à partir de 70 ans.

Pour reprendre l'exemple de notre rentière de 60 ans, ses 5556€ de rente annuelle sont de 5556 – (5556 x 0,4x 0,123) = 5556 – 273 = 5283€, sans oublier que 40% de sa rente annuelle est intégrée à  l'assiette de son revenu imposable.

Bien évidemment, toutes ces opérations calculatoires ne sont pas à la portée de tous. Si vous êtes dans une logique de recherche d'une solution d'épargne du type assurance vie, sachez dans un premier temps comparer les éléments forts d'un tel contrat. Une fois le meilleur contrat repéré suivant les taux de rendement, et les frais perçus par l'assureur notamment, prenez le temps de rencontrer un conseiller qui pourra alors vous orienter vers les meilleures options de sortie et préparer avec vous votre placement.

Rendez-vous donc sur un comparateur d'assurance vie qui vous permettra de dresser le comparatif des meilleurs placements du marché, et qui vous donnera ensuite la possibilité de convoquer un conseiller expert qui pourra vous expliquer toutes les subtilités et vous orienter vers les meilleurs arbitrages.