assurance vie retrait

L’assurance vie est un placement d’épargne qui tire son épingle du jeu sur la durée. Les banques ou compagnies d’assurance vie dans lesquelles sont effectués ces placements financiers précisent souvent à leurs assurés que les fonds placés dans leur police d’assurance ne sont pas utilisables avant huit ans. Est-ce vrai ?

Assurance vie retrait : le rachat

Si l’on veut retirer une partie du capital engagé dans une assurance vie, c’est tout à fait possible. On parle alors de rachat partiel. Si vous reprenez tout, c’est tout à fait possible également : on parle dans ce cas de rachat total.

Quelles sont les démarches à effectuer ?


Pour effectuer un rachat partiel de votre placement, vous devez envoyer un courrier à votre assureur dans lequel vous l’informez de votre volonté de recevoir une partie de la prescription. Dans ce courrier, vous devez impérativement stipuler le numéro de votre police d’assurance, la référence de celle-ci et votre numéro d’assuré. La somme demandée doit être écrite en chiffres puis en lettres. Vous devez également indiquer si vous souhaitez recevoir le versement par chèque ou par virement bancaire. Vous devez également justifier votre demande de rachat partiel en joignant votre dernier relevé de situation et une copie de votre contrat. N’oubliez pas non plus de vous identifier en photocopiant votre carte d’identité.

Votre organisme souscripteur a deux mois pour vous remettre les sommes demandées. N’oubliez pas que le rachat partiel est un droit de l’assuré : cette action n’est pas soumise au bon vouloir de votre assureur.

Assurance vie retrait : la fiscalité


Le rachat partiel ou total d’un contrat d’assurance vie, et particulièrement les revenus qu’il a générés, sont soumis à l’imposition si ceux-ci sont retirés avant huit ans.
Vous comprenez donc qu’il est toujours possible de retirer de l’argent de son assurance vie, mais qu’en le retirant avant huit ans, vous perdez l’un des avantages majeurs de ce bon placement. C’est pour cette raison que l’on entend souvent qu’un placement d’assurance vie est bloqué pour huit années.



Pour calculer la fiscalité d’un rachat, il est important de calculer séparément la plus-value de chaque versement au contrat. Le calcul à effectuer est le suivant :

Plus-value x (Montant du rachat / Valorisation actuelle du contrat)


Si votre contrat a été souscrit après le 26 septembre 1997, voici les règles fiscales qui s’appliquent :


- Soit vous déclarez vos intérêts dans votre feuille d’imposition sur les revenus (IRPP)
- Soit vous optez pour le prélèvement libératoire, les taux d’imposition suivants s’appliquent:

* Retrait entre 0 et 4 ans : 35%
* Retrait entre 4 et 8 ans : 15%
* Retrait après 8 ans : 7,5%

L’aspect financier de ce produit de placement fait de l’assurance vie un produit difficile à aborder pour quelqu’un qui n’est ni juriste, ni fiscaliste, ni un expert dans le domaine. C’est pourquoi il est conseillé de se faire assister par des professionnels du milieu de l’assurance dès le début de votre démarche.


Dans un premier temps, il vous est tout à fait possible de vous rendre sur internet sur un comparateur d’assureur vie pour vous rendre compte du marché que représente l’assurance. Si vous le souhaitez, ces comparateurs vous mettent en relation avec des agents généraux, des conseillers en gestion de patrimoine, ou des courtiers qui vous donneront les meilleurs conseils.