souscription assurance vie

Une fois que l’on a décidé d’économiser son argent, le placement qu’est l’assurance vie s’impose à nous assez rapidement puisqu’il est le placement préféré des français, justement parce qu’il regorge d’avantages. Mais par où commencer une fois la décision prise d’investir dans cette épargne? Quelles sont les différentes étapes à respecter ? Ce guide pratique vous aidera dans votre démarche et vous accompagnera pas à pas.

Souscription assurance vie : qui ?

Si vous choisissez d’investir votre argent, c’est que vous commencez à avoir un capital suffisamment important pour penser à votre avenir, ou en  tous les cas des rentrées d’argent régulières.
Dès lors, il est opportun de choisir auprès de quel type d’organisme vous souhaitez déléguer la gestion de vos économies. Vous avez le choix entre plusieurs types de structures :

  • Une banque (Caisse d’épargne, Crédit Agricole...)
  • Une compagnie assurance généraliste? (Axa, Generali, Allianz...)
  • Un courtier en assurance
  • Un conseiller en gestionnaire de patrimoine (CGPI)
  • Une structure mutualiste (MAIF, MACIF, etc…) qui de plus en plus propose des placements d’assurance vie

Il est à préciser que souvent ce choix se fait assez naturellement selon le type de relation que vous entretenez déjà avec ces différents acteurs. Mais, vous serez gagnant à comparer les différences observés entre ces différents profils de partenaires, qui auront une approche différente d’accompagnement, tant en termes de produits proposés que de nature du conseil apporté. Ayant tous des cibles d’investisseurs différents, ils pourront, ou pas, correspondre à vos attentes.


Souscription assurance vie : quoi ?

Plusieurs typologies de contrats existent sur le marché : on retrouve en général deux grandes familles : les contrats de fonds en euros (ou monosupport) ou les contrats multisupport.


Si vous faites le choix d’une la souscription d’une assurance vie multisupport, vous avez la possibilité de placer votre capital sur des supports très distincts, et en général plus rémunérateurs, mais plus risqués. Les intérêts générés seront potentiellement plus importants, mais une probabilité existe aussi pour qu’ils soient plus faibles que pour un contrat moins risqué à la base qu’est le fonds en euros.

Cela dépend donc de votre aversion au risque, de votre stratégie d’investissement et de vos attentes en termes de rémunération de vos actifs.

Sachez que dans le cas des multisupports, votre épargne pourra donc être placée sur des actions, à travers plusieurs types de titres financiers :

  • actions directes, européennes,  américaines, asiatiques, technologiques, axées, sur le développement durable, etc…Selon vos appétences pour tel ou tel placement;
  • Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières.

Ces OPCVM peuvent être des parts de :

  • Société d'investissement à capital variable (SICAV),
  • Fonds Communs de Placement (FCP),
  • Société Civile Immobilière (SCI),
  • Société Civile de Placements immobiliers (SCPI). 

Pour prendre votre décision, il est important de se faire conseiller par un expert financier. Ce n’est ni votre métier, ni un domaine particulièrement facile à appréhender. Comprendre les conséquences précises du choix de ces unités de compte sur votre placement d’épargne vous laissera la possibilité de choisir les critères que vous souhaitez mettre en avant dans votre assurance vie. Vous constaterez par vous-même que vos échanges avec les conseillers financiers seront différents selon la nature de ceux-ci, selon les différentes classes évoquées au point 1.


Finalement, le produit choisi sera fortement dépendant des conseils que vous aurez reçus, eux-mêmes dépendants des experts que vous aurez sollicités, qui vous orienteront plus facilement sur des produits qui correspondent à leur cible d’épargnant.

Souscription assurance vie : comment ?
 

Une fois la grande classe de contrat choisi, il vous faudra choisir le contrat qui vous convient le mieux. Quels critères devez-vous donc décrypter pour jauger de la performance d’un produit de placement et de son adéquation avec vos attentes en matière d’épargne ?

  • Les performances passées
  • Le TMG (Taux minimum Garanti)
  • Les frais appliqués (d’entrée, de versement, de gestion, d’arbitrage)
  • Les options de gestion
  • L’effet cliquet est-il possible en souscrivant cette assurance vie ?
  • De même pour la garantie plancher ? ou la valeur majorée ?
  • Est-il possible de réaliser une gestion sous mandat ?
  • Le contrat a-t-il reçu des récompenses de journaux économiques ou financiers spécialisés
  • Quels sont les différents supports disponibles ? Sont-ils performants ? Est-ce simple et peu onéreux d’arbitrer ?

Si ces notions financières ne vous sont pas familières, commencez par vous renseigner de votre propre chef. Utiliser un comparateur d’assurance vie au moment où vous commencez à construire votre projet de placement vous permettra d’avoir une vision claire et précise du marché et des offres qui répondent à vos questions, et des différents critères à comparer et d’accéder facilement à leurs définitions.
 Certains sites peuvent répondre à vos questions via un contenu étoffé et déblayer le terrain sur des questions complexes pour des néophytes de l’assurance vie. La souscription d'une assurance vie est un contrat qui vous engage sur la durée : la technicité des assurances vie réclame l'aide d'experts dans le domaine : n’hésitez donc pas à solliciter les conseillers des assureurs comparés.