assurance temporaire

L'assurance temporaire désigne un type particulier d'assurance, dont les modalités de fonctionnement sont assez spécifiques. Plusieurs points principaux sont à retenir concernant ce type d'assurance.

À quoi sert l'assurance temporaire?

Comme le laisse entendre son nom, l'assurance temporaire est une couverture qui intervient sur une période déterminée.

La finalité de ce genre d'assurance est d'assurer une couverture uniquement sur la période convenue avec le prestataire.
À titre d'exemple, une assurance auto peut tout à fait être souscrite pendant un certain nombre de jours seulement.

Les prestataires proposent des contrats à durée plus ou moins étendue, pour mieux adapter leurs offres à des besoins ponctuels des clients. Une assurance temporaire a, entre autres caractères, l'avantage d'être reconductible.


Le principal atout de ce type d'assurance réside dans le fait que le souscripteur ne risque pas de voir son argent investi pour rien, s'il devait résilier son contrat.
Si l'on se penche sur le cas des véhicules, ce type de contrat d'assurance permet de répondre à divers schémas de besoins. Il couvre les risques divers auxquels sont exposés des véhicules que les propriétaires ne souhaitent assurer que pendant un temps limité.

Un certain nombre de cas peuvent parfaitement être pris en charge de manière efficace, grâce à cette formule. Il en est ainsi, par exemple, d'un véhicule sur le point d'être exporté.
Les véhicules contraints à l'immobilisation ainsi que les nouvelles acquisitions en salle de vente peuvent également être couverts par ce contrat.

Les couvertures d'une assurance temporaire

En principe, une assurance temporaire devrait normalement couvrir les mêmes risques qu'une version plus classique. Mais les modalités de mise en oeuvre de l'assurance sont bien sûr plus spécifiques si un dommage se produit effectivement.

Ainsi, une assurance décès temporaire, par exemple, prévoit de reverser une rente aux ayants droit d'un assuré qui décède.

Le contrat prévoit d'autres garanties, dont les dommages assimilables au décès par les sociétés d'assurance. À partir du moment où le souscripteur présente une dommage corporel avancé, lui rendant impossible l'exercice d'une fonction rémunérée, les clauses de l'assurance peuvent intervenir.


Il faut toutefois noter que dans le cadre de la couverture en cas de décès, les modalités de l'assurance temporaire ne seront engagées que sous des réserves précises.
Un décès causé par certaines circonstances spécifiques n'est pas couvert.
L'exercice d'un sport aérien, un rixe, des maladies connues et antérieures à la souscription mais qui n'ont pas été signalés font partie des exclusions de ce type de police.
Le suicide n'est pas non plus couvert, notamment s'il intervient durant la première année du contrat.
Les décès imputés à des facteurs qui échappent à la responsabilité humaine ne font pas partie, non plus, des cas remboursés. Il s'agit notamment des morts faisant suite à des radiations ionisantes.

Au même titre, les assurés qui décèdent dans un contexte de guerre ne verront pas les bénéficiaires remboursés.

Comme dans toute autre police, aussi loin que le dommage se produit sur la volonté propre de l'assuré, il n'est pas couvert. Ainsi, la conduite en état d'ivresse, l'usage de stupéfiants ou l'abus de médicaments comme causes du décès annulent les effets de la police d'assurance.

Une assurance temporaire permet de parer aux besoins de couverture immédiats, dans diverses circonstances. Elle constitue une police efficace, bien que limitée dans le temps.