Tout savoir sur l'assurance ski
un service de meilleurtaux.com

Tout savoir sur l'assurance ski

assurance ski nécessaire

C'est l'hiver, et la saison des sports d'hiver bat son plein. C'est donc le moment de parler de l'assurance ski, elle vous sera proposée à coup sûr en bas des pistes. Formules séduisantes sur le papier, composées de bonnes garanties, mais souvent très onéreuses, les assurances ski ont un rapport garantie / prix peu avantageux dès qu'elles dépassent 20 euros par personne et par semaine.

» Comparez dès maintenant toutes les assurances ski

De plus, vous êtes peut-être déjà couvert pour de nombreux risques par vos autres assurances (habitation, assurance santé, carte bancaire...). Avant de partir glisser sur les pistes, faisons le point.


La mutuelle santé (hospitalisation, chutes)

Si vous vous cassez la jambe, vous devrez consulter un médecin, et probablement la faire plâtrer, acheter des béquilles et des médicaments, voire même vous faire opérer, rééduquer... Pour un total approximatif de 600 euros de frais médicaux, qui est pris en charge partiellement ou totalement par votre complémentaire santé. Si vous avez souscrit la formule de base, les niveaux de remboursement seront faibles, et il serait intéressant d'envisager l'assurance ski. Si ce n'est pas le cas, alors faites l'impasse sur cette dépense supplémentaire et inutile.

L'assurance habitation, pour le rapatriement

Si vous avez besoin d'assistance sur les pistes, ou d'un rapatriement, sachez que la plupart des assurances multirisque habitation comprennent une garantie d'assistance ski. Attention, le hors-piste ne sera pas pris en charge. Ne prenez donc pas l'assurance ski pour l'assistance ou le rapatriement avant de vérifier si vous ne bénéficiez pas déjà de cette couverture. De plus, si vous louez un logement saisonnier, votre contrat comprend certainement une garantie « villégiature », vous protégeant contre les sinistres et autres risques.

La carte bancaire

On n'y pense jamais mais cette petite carte a bien plus de fonctions que le paiement. Elle permet aussi de dédommager le matériel de ski abîmé, d'annuler une réservation de location, et de couvrir les prestations de secours en cas d'accident sur les pistes. En plus, elles protègent généralement toute la famille. La seule condition à ne pas oublier pour bénéficier de ces services est de faire ses achats et réservations avec la carte bancaire en question !

Les cartes "classiques" (Visa, Eurocard, etc.) couvrent les frais de secours sur pistes ouvertes et le transport vers l'établissement hospitalier le plus proche, avec des plafonds d'intervention variant selon les banques.


Les cartes haut de gamme (Premier, Gold) comprennent ces mêmes garanties (même sur du hors-piste) et d'autres en sus, comme le remboursement du matériel de ski abîmé, une location inoccupée, des forfaits et cours de ski non utilisés, et même une responsabilité civile pour les dommages causés à des tiers et une assistance en cas de litige. Avec une Mastercard Gold, ou une Visa Premier (à partir de 140 euros par an), c'est certain, pas besoin d'assurance ski : les garanties "neige et montagne" sont relativement complètes.

Il n'est que trop conseillé de bien étudier vos contrats avant le départ, et d'estimer les risques pour lesquels vos assurances courantes vous couvrent. Également, il est important d'analyser objectivement son niveau de risque personnel. Êtes-vous un skieur expérimenté ? Êtes-vous "casse-cou" ? Faites-vous du hors-piste ? A votre avis, vos protections liées à vos assurances santé et habitation ainsi que votre carte bancaire seront-elles suffisantes ? Posez-vous ces questions, et vous saurez si une assurance ski est nécessaire pour votre séjour en montagne.

Si vous n'avez pas eu le temps de vérifier vos contrats avant votre départ ou qu'ils ne correspondent pas au niveau de couverture désiré, sachez que vous pouvez souscrire une assurance au pied des pistes en même temps que votre forfait de ski. La formule de l'assureur ski leader du marché Carré neige, par exemple, propose une couverture à 2,80€/jour pour le ski alpin et 1,30€/jour pour le ski nordique. Elle couvre les mêmes risques que les cartes Mastercard Gold ou Visa Premier, mais pour une seule personne. Une différence cependant : aucun versement de capital en cas d'invalidité ou de décès.


Les autres assurances

Plusieurs autres contrats d'assurance peuvent garantir les risques liés aux sports d'hiver (responsabilité civile, assistance, dommages corporels). Ainsi, une assurance décès ou invalidité, une garantie individuelle accident, une assurance scolaire, une garantie des accidents de la vie, et un contrat d'assistance sont autant de contrats qui peuvent vous protéger lors de vos vacances.

Quelques conseils

Voici deux conseils à suivre pour savoir s'il vous faut une assurance ski, et à quel tarif :

  • Vous l'avez compris : évitez de prendre l'assurance ski si vous êtes couvert par vos autres assurances pour la plupart des risques encourus, et si vous êtes expérimenté et raisonnable.
  • Si vous devez souscrire une assurance ski, fuyez les tarifs trop tentants. Car si l'assurance propose des tarifs attractifs, les faibles garanties et le montant des franchises vous décevront probablement...

En cas d'accident

Vous disposez de cinq jours ouvrés pour déclarer, par lettre recommandée, l'accident à votre assureur. Prévenez bien sûr votre société d'assistance avant d'engager toute dépense. Car si vous êtes victime d'un accident de ski, et qu'une équipe de sauveteurs est envoyée à votre secours, les frais engagés par la commune concernée (frais de recherche, transport en hélicoptère ou en civière, ...) seront probablement à votre charge. C'est là qu'il faut faire intervenir la multirisque habitation ou la Garantie des Accidents de la Vie (GAV).

Le hors-piste et la compétition sont souvent exclus des contrats. Si vous faites régulièrement du hors-piste ou de la compétition, adaptez votre contrat avec votre assureur (assurance multirisque habitation ou autre contrat d'assurance), ou prenez une carte haut de gamme qui inclut ces risques. Si vous vous blessez le premier jour de vos vacances et que vous devez interrompre le séjour, vous serez remboursé des frais engagés si cela est compris.


Si vous vous blessez en skiant seul, vous devrez déclarer l'accident dans le cadre de votre assurance individuelle accident ou de la GAV (ou l'assurance ski si vous aviez choisi d'en souscrire une).

Si vous blessez quelqu'un, c'est la garantie responsabilité civile de votre assurance habitation qui couvrira les dommages faits à cette personne.

Vous êtes tenu pour responsable de l'accident si :

  • vous êtes un skieur en amont et vous refusez la priorité à un skieur en aval,
  • vous faites une pause dans un endroit sans aucune visibilité,
  • vous skiez trop vite sur une piste réservée aux débutants,
  • vous effectuez un dépassement plutôt dangereux,
  • vous perdez un ski qui blesse un autre skieur.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)