Quel contrat d’assurance pour pratiquer un sport extrême ?
un service de meilleurtaux.com

Quel contrat d’assurance pour pratiquer un sport extrême ?

Pour un pratiquant ou une pratiquante de sport extrême, même professionnel ou expert dans son domaine, les risques d’accidents restent très élevés tant les conditions de pratique demeurent dangereuses, si bien que les compagnies d’assurance ne couvrent que très rarement ces passionnés. Alors quels contrats d’assurance sont proposés aux pratiquants de sports extrêmes ? Quelles garanties paraissent indispensables ?

Assurance sports extrêmes

Sports extrêmes : de quoi parle-t-on ?

Bien évidemment, tous les sports ne sont pas considérés comme extrêmes même avec une pratique intensive voire professionnelle. En règle générale, les sports dits extrêmes sont divisés en cinq catégories :

  • Les sports en eaux vives : canyoning, rafting, kayak, hydrospeed, etc.
  • La spéléologie et la plongée souterraine.
  • Les sports aériens : parachutisme, parapente, aviation sportive, ULM, chute libre, etc.
  • Les courses de véhicules : course automobile, course de moto, rallye ...
  • Les sports terrestres : alpinisme, escalade et bien d'autres.

D'autres sports plus classiques peuvent faire partie des sports extrêmes à partir du moment où les risques sont considérablement accentués, comme par exemple le ski s'il est pratiqué en hors-piste ou sur des versants abrupts non sécurisés.


Quelles garanties pour une assurance sport extrême ?

Pour couvrir les risques liés aux sports extrêmes, le pratiquant a tout intérêt à souscrire un contrat avec des niveaux de garanties adaptés. Trois garanties semblent être essentielles pour les pratiquants de sports à hauts risques :

  • La responsabilité civile : cette garantie couvre l'assuré en cas de dommages corporels et matériels qui pourraient être causés à des personnes tierces lors de la pratique d'un sport extrême.
  • Le décès : cette garantie prévoit le versement d'un capital aux ayants droits en cas de décès du sportif.
  • L'invalidité : cette garantie prévoit le versement d'un capital en cas de dommages corporels entraînant une invalidité partielle ou totale à l'assuré.

D'autres garanties peuvent être insérées au contrat pour couvrir l'assuré lors de ses déplacements sur les lieux de pratique ou si le matériel venait à être endommagé ou volé. Plus les garanties sont nombreuses plus la prime d'assurance sera élevée. Certains contrats prévoient également le rapatriement en cas d'accident survenu à l'étranger.

D'autre part, avant de souscrire une assurance sport extrême, le sportif doit être attentif aux clauses d'exclusion de garantie qui peuvent être multiples et aux niveaux d'indemnisation en cas de décès ou d'invalidité.


Où souscrire son assurance sport extrême ?

Même si le pratiquant d'un sport extrême a généralement souscrit un contrat d'assurance multirisque habitation pour son logement ou un autre contrat d'assurance, ces assurances excluent presque constamment les sports extrêmes. La garantie responsabilité civile du contrat MRH ne pourra donc pas s'appliquer si un dommage était causé à un tiers, ce qui pourrait être financièrement difficile à assumer pour le sportif.

C'est pourquoi il est primordial de souscrire une assurance spécifique ou une extension de garantie auprès de son assureur.

Les contrats spécifiques sont désignés par une assurance multirisque sport avec des garanties couvrant les sports extrêmes. Une garantie accident de la vie (GAV) peut être souscrite afin de bénéficier de meilleures indemnités en cas de décès ou d'invalidité.

Les clubs sportifs proposent également des assurances lors de l'inscription du sportif mais la couverture des garanties est, d'une manière générale, assez faible. Un contrat spécifique individuel souscrit auprès d'une compagnie d'assurance protégera plus largement l'assuré.

Les pratiquants de sports extrêmes ont la possibilité, en se rapprochant de leur assureur pour une extension de garantie ou une assurance spécifique, de bénéficier d'un contrat temporaire pour un ou plusieurs jours de pratique. L'assuré peut également souscrire un contrat annuel s'il est féru de plusieurs sports extrêmes tout au long de l'année.

En résumé, avant de se lancer à corps perdu dans la pratique d'un sport extrême, il convient de vérifier si on bénéficie d'une assurance couvrant les risques accrus. Sinon, se rapprocher de son assureur pour souscrire une extension de garantie ou comparer les offres de contrats spécifiques sont les meilleurs moyens pour assouvir sa passion du risque en toute décontraction.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)