Assurance scolaire et extrascolaire : comment s'y retrouver ?
un service de meilleurtaux.com

Assurance scolaire et extrascolaire : comment s'y retrouver ?

En cette nouvelle rentrée scolaire, beaucoup de parents s’interrogent : l’assurance scolaire et extra-scolaire, qu'est-ce que c'est ? Vous avez du mal à vous y retrouver ? Nous avons décrypté pour vous ces assurances, afin que vos chères têtes blondes reprennent l'école dans les meilleures conditions et que vous repreniez votre quotidien rassuré !

assurance scolaire et extrascolaire

L’assurance habitation : des garanties disponibles

La réforme des rythmes scolaires en marche, il est important de bien protéger vos enfants ! Il faut d'abord, avant de prendre une assurance supplémentaire, savoir que dans certains cas, l’assurance multirisque habitation suffit à couvrir votre famille entière.

Cette assurance prend en charge les dommages causés par votre enfant à une tierce personne. En d’autres termes, il s’agit de la responsabilité civile. Par exemple, la plupart des contrats incluent des garanties couvrant le cas où votre enfant utilise, à votre insu, la voiture d’un tiers.

Selon l’association UFC Que Choisir : « Certes, les multirisques habitations ne couvrent pas toujours les dommages corporels que votre enfant pourrait se causer à lui-même. Mais là encore, il convient d'examiner votre besoin de couverture réel, compte tenu de ce que prennent déjà en charge l'assurance maladie et vos complémentaires santé ».

Bon à savoir : Certains contrats de complémentaire santé couvrent également en partie votre enfant, dans le remboursement des frais de prescription médicamenteuse, par exemple.

L’assurance scolaire : des couvertures plus adaptées

Des besoins de protection

Une étude a été conduite cette année par l’observatoire MAE sur l’accidentologie des enfants de 3 à 18 ans, sur l’année scolaire 2015-2016. Elle révèle notamment que les garçons sont plus touchés par les sinistres que les filles, tout âge compris.

Ces accidents sont en majorité sans gravité, sachant qu’il s’agit la plupart du temps de bris de lunette ou de sinistres dentaires. Toutefois, le risque d’accident grave est multiplié par deux au lycée. Il faut donc être doublement plus vigilant quand votre adolescent évoluera entre le collège et le lycée. L’étude annonce aussi que 40% des accidents causés chez les 6-18 ans sont dus à des chutes.

Par ailleurs, une autre donnée est à prendre en compte : les sinistres sont très rares en classe. En effet, ils ont le plus souvent lieu dans la cour de récréation, sur le trajet ou durant une activité sportive. D’ailleurs, les accidents ont surtout lieu lors d'activités de sport collectif.

Toujours selon cette étude de la MAE, et en se basant sur des chiffres concernant les sollicitations exprimées par leurs clients :

  • 1002 demandes d'indemnisations concernent des fournitures scolaires (cartable et manuels compris),
  • 107 demandes concernent des remplacements de clés, papiers administratifs et vêtements,
  • 274 demandes concernent des soutiens psychologiques liés aux rackets et agressions,
  • et 71 demandes concernent pour des soutiens psychologiques liés aux harcèlements et cyberharcèlements.

Il en ressort que les dépenses moyennes en assurance par foyer français sont de 2860 € par an.

A quoi donne accès l’assurance scolaire ?

Les garanties de l’assurance scolaire varient selon votre assureur et le contrat souscrit. Généralement, trois niveaux sont proposés :

  • niveau 1 : votre enfant sera protégé durant les trajets et activités dans le cadre scolaire
  • niveau 2 : votre enfant sera protégé à tout moment, vacances comprises (sauf pour les exclusions telles que les sports extrêmes) ; 
  • niveau 3 : votre enfant sera protégé à tout moment, avec des hauts plafonds de couverture et de prise en charge.

Les garanties obligatoirement présentes dans tous les contrats sont la responsabilité civile (pour les dommages causés au tiers), et la garantie individuelle accident (pour les dommages qu’il pourrait subir). Le deuxième cas prend en charge les frais de recherche, de rapatriement, de santé, d’obsèques et d'indemnisation en cas de vol. L'indemnisation prend même en charge les frais médicaux, de secours et hospitaliers.

Des garanties facultatives peut néanmoins être ajoutées à votre contrat : les dommages des biens de votre enfant, une assistance telle que l’école à domicile ou un transport particulier, une protection juridique ou un soutien psychologique (dans les cas d’agressions et de racket).

L’assurance scolaire est-elle obligatoire ?

Selon la législation actuelle, comme le précise l’adage : « l’assurance scolaire est obligatoire lors des activités facultatives et facultative lors des activités obligatoires ».

Pour résumer, souscrire à une assurance scolaire est obligatoire pour les activités facultatives qui se déroulent hors des heures de cours (transport, cantine, études, excursion, activités sportives ou culturelles, classe de neige…). L’accès à ces activités peut être refusé à votre enfant, s’il n’est pas couvert.

Par contre, cette assurance est facultative mais fortement recommandée lors des activités obligatoires, pour protéger au mieux vos enfants.

Comme le confirment les mutuelles de GEMA (Groupement des entreprises mutuelles d’assurance) : « l'assurance scolaire, quel que soit l'âge de l'élève ou son niveau de scolarisation, n'est pas exigible dans le cadre des activités scolaires obligatoires. L'admission d'un élève ne peut en aucun cas être subordonnée à la souscription d'une telle assurance ».

Bon à savoir : même si les écoles publiques ne peuvent pas obliger la souscription à une assurance, les écoles privées sont libres de fixer leurs conditions, mais il se peut que l’assurance soit prévue dans les frais de scolarité.

Quand et où souscrire?

Il est préférable de souscrire à une assurance scolaire le plus tôt possible (dès la maternelle). En effet, il est intéressant de savoir qu’il est possible de la conserver jusqu'à la fin des études supérieures, bien que certains assureurs fixent l’âge limite à 24 ans.

Si vous ne savez pas où vous adresser, sachez que les établissements scolaires signent en majorité des partenariats avec les compagnies d’assurances. L’association des parents d’élèves de votre école peut aussi proposer ce service. Toutefois, vous pouvez également comparer les contrats en agence ou en ligne, et contacter les assureurs par vos propres moyens .

Nota Bene : L’assurance scolaire vous coûtera entre 10 et 40 euros selon les garanties, mais l’âge de l’enfant n’a aucun impact sur le tarif. Vous pouvez parfois obtenir une remise lorsque l’un des parents est déjà client ou si l’assureur propose des réductions pour toute la famille.

Et l'assurance ... extrascolaire, à quoi ça sert ?

Celle-ci n’étant en aucun cas obligatoire, à quoi sert-elle et en quoi se différencie-t-elle de l'assurance scolaire ? Elle propose en général les mêmes garanties que l’assurance scolaire, ou des garanties supplémentaires, afin de couvrir la responsabilité civile de votre enfant tout le temps : à l’école et en dehors. En d’autres termes, elle prend en charge les frais liés aux dommages causés et subis en toutes circonstances : trajets scolaires, vacances, centres aérés, colonies de vacances, et même à la maison.

Par exemple, en cas d’accident ou d’agression de votre enfant, elle couvre automatiquement le soutien psychologique. En cas de vol d’affaires personnelles (sac, vélo, papiers d’identité, fournitures scolaires, etc) dans l’établissement scolaire notamment, elle permet aussi d’obtenir une bonne indemnisation, ce qui n’est pas forcément le cas avec une simple assurance scolaire. Enfin, en cas d’accident en centre aéré ou en colonie de vacances, votre enfant est totalement protégé et indemnisé, ce qui n’est pas négligeable.

Avec toutes ces informations en main, vous et votre bambin êtes surs d'attaquer la rentrée avec sérénité !