Novembre mois sans tabac

Les chiffres clés du tabac

De grandes économies

Une personne fumant en moyenne 1 paquet par jour, dépense 210 euros par mois, soit 2 555 euros par an ! C'est l'équivalent d'un voyage à l'autre bout de la planète.

Avec le projet du gouvernement d'augmenter le prix du paquet à 10 euros, cela correspondrait à une dépense annuelle de 3600 euros.

Prenons un autre exemple : dans le cas où le prix du paquet ne fluctue pas et qu'il reste à 7 euros comme aujourd'hui, un fumeur de 65 ans, qui aurait fumé un paquet par jour depuis ses 20 ans, dépensera au cours de ses années de fumeurs l'équivalent d'un bel appartement ou d'une petite maison, soit environ 115 000 euros !


Une récente étude auprès d'une population défavorisée a permis de démontrer que rémunérer les fumeurs pour qu'ils arrêtent était plus efficace que d'augmenter le prix du tabac. Il y a 6 fois plus d'interruptions lorsque les fumeurs sont rémunérés que lorsqu'ils reçoivent un traitement classique.

Les chiffres alarmants du tabac :

  • 16 000 000 de fumeurs en France,
  • 54 milliards de cigarettes vendues en France, chaque année,
  • la nicotine se classe à la 5ème place des substances les plus addictives,
  • une fumée de cigarette, c'est 4000 substances chimiques dont 50 sont cancérigènes,
  • 73 000 décès liés au tabagisme actif par an,
  • la moitié des victimes ont entre 35 et 69 ans,
  • 90% des cancers du poumon sont causés par le tabac.

Certes, le tabac a un gros coût financier mais on se pose surtout la question du coût sur la santé des consommateurs.

Les effets positifs de l'arrêt du tabac

Les effets sont nombreux et sont visibles à court, moyen et long terme.
Voici des chiffres, cette fois, très positifs :

  • dès 30 minutes : les pulsations cardiaques et la pression sanguine redeviennent normales,
  • dès 8 heures : les cellules sont parfaitement oxygénées,
  • dès 24 heures : le corps aura éliminé tout le monoxyde de carbone et la nicotine présent dans le corps, les risques d'infarctus diminuent et les poumons commencent déjà à éliminer les résidus de fumée,
  • dès 48 heures : l'odorat et le goût reviennent progressivement,
  • dès quelques semaines : la toux est moins présente, le souffle revient et la fatigue diminue,
  • dès plusieurs mois : la peau est plus belle, l'essoufflement se réduit fortement,
  • dès 1 an : le risque de faire un infarctus diminue de moitié, le risque de faire un AVC est égal à celui d'un non-fumeur,
  • dès 5 ans : le risque de contracter un cancer de la bouche, de l'œsophage et du poumon baisse de moitié,
  • dès 10 ans : l'espérance de vie redevient identique à celle d'un non-fumeur.

Quelques astuces pour arrêter

Arrêter de fumer pendant un mois, c'est 5 fois plus de chances d'arrêter totalement. Pour aider les fumeurs à arrêter sur la durée, il existe de nombreuses petites astuces :

  • former un groupe : tout est plus facile lorsque le projet est collectif, et former un groupe désirant arrêter le tabac, c'est permettre la création d'une stimulation collective ;
  • prendre des substituts : plusieurs substituts existent comme les patchs, les gommes à mâcher ou les comprimés à laisser fondre dans la bouche ;
  • l'hypnose : certains fumeurs sont réceptifs à l'hypnose, cela permet de jouer sur le mécanisme de suggestion en associant par exemple le tabac avec les nausées ou avec une impossibilité de respirer correctement ;
  • la cigarette électronique : selon le tabacologue Joseph Osman, « sans goudron et sans monoxyde de carbone, […] la cigarette électronique est meilleure pour la santé ». Elle est cependant inutile selon lui pour les plus jeunes car elle maintient une dépendance affective.

En plus de ces petites astuces, les participants du « mois sans tabac » peuvent acquérir un kit contenant un livret « je me prépare », un agenda « 30 jours pour arrêter de fumer », une carte « le stress ne passera pas par moi » et une roue « je calcule mes économies ». Cela leur permettra de visualiser leur objectif pour plus de réussite.