épargne retraite

La réforme des retraites est passée par là, vous êtes donc de plus en plus nombreux à vous interroger sur l'assurance retraite aussi appelée épargne retraite. Voici quelques premiers éléments pour vous aider à avancer dans votre compréhension de ces systèmes peu compliqués.

Epargne retraite : qui est concerné ?

La précarisation des retraités n'est plus à prouver. Alors que l'on comptait 4 actifs pour 1 retraité en 1960, il n'en reste aujourd'hui plus que 1,55 pour un retraité. Dès lors s'est donc posée la question du financement des retraites, car le système français de paiement des pensions (autre mot pour évoquer le paiement des retraites) est un système par répartition : les retraites versées aux retraités sont tout simplement prélevées sur les salaires des actifs. Or, si l‘on en croit les statistiques, cela ne devrait pas aller en s'arrangeant. Il n'y aura donc plus assez d'actifs pour payer tous les retraités.


Quand vous aurez atteint cette période, il vous sera probablement difficile de maintenir votre niveau de vie actuel dans la mesure où votre retraite sera faible. C'est pourquoi vous êtes nombreux à vouloir souscrire à une assurance retraite qui interviendra comme un complément de revenu.
A la question « qui est concerné », la réponse est donc : « tout le monde ».

Epargne retraite : le principe

Le principe de l'épargne retraite est très simple : que vous versez une somme fixée au préalable, tous les mois sur un plan d'épargne. Cette somme vous sera reversée sous forme de rente mensuelle ou de capital lorsque vous serez à la retraite. Plus vous souscrivez tôt à une assurance retraite, plus le montant de votre complément de retraite sera important.

C'est donc simplement une épargne, un placement, comme les autres. La seule différence est que la date de déblocage obligatoire est votre date d'entrée en retraite. C'est donc une épargne très long-terme.

Epargne retraite : les différentes possibilités

L'expression « Epargne Retraite » est très générique. Dans ce terme qui ne veut pas dire grand-chose, on va retrouver plusieurs types de placement, qui portent des noms différents, mais qui ont la même finalité. Parmi les différentes solutions d'assurance retraite qui s'offrent à vous on peut citer :


- Le PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire). Son principal avantage est que les cotisations versées sont déductibles des impôts. Mais en parallèle, les sommes accumulées ne peuvent pas être transmises à un autre bénéficiaire en cas de décès. Le versement (obligatoirement à votre entrée en retraite) se fera nécessairement sous forme de rente.

- Un simple contrat d'assurance vie. Contrairement à l'assurance décès vous toucherez l'argent épargné si vous êtes en vie lors du terme du contrat. En cas de décès, l'argent est perdu. Sauf à souscrire pour des produits particuliers qui peuvent prévoir une option de reversement à votre conjoint survivant par exemple.

- Le PERCO (Plan d'Epargne Retraite Collectif). Le fonctionnement sera identique à celui d'un PEE (Plan Epargne Entreprise), plus connu, avec la possibilité de reverser sur votre PERCO votre participation, votre intéressement. La possibilité de recevoir un abondement également. Mais le PERCO aura des avantages fiscaux supplémentaires. Par ailleurs, vous percevez l'argent sous forme de rente mensuelle ou sous la forme d'un capital. Il est accessible à tous salariés dont l'ancienneté est supérieure à 3 ans.

- Le PERE (Plan d'Epargne Retraite Entreprise) aussi appelé PERI (Plan Epargne Retraite Interentreprises). Vous ne toucherez l'argent épargné que lors de votre départ en retraite.


- le contrat Loi Madelin. Celui-ci est un cas particulier destiné aux travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, etc.)

- PREFON. Il s'agit d'une épargne retraite réservée et bien connue des fonctionnaires.

Epargne retraite : obligations

Selon la garantie à laquelle vous souscrivez, si vous décédez avant d'avoir atteint votre retraite, la rente sera tout de même versée à ceux que vous aurez au préalable désignés comme étant bénéficiaires.

En cas de décès pendant la retraite, les versements continueront d'être effectués selon l'option souscrite à savoir :
- le versement de la pension au bénéficiaire jusqu'à une date établie au préalable
- ou encore le versement de votre pension à votre conjoint jusqu'au décès de celui-ci.

De nombreux produits de placement existent sur le marché, proposant tous des solutions à différentes problématiques que vous pourrez vous poser sur votre avenir.
Votre future retraite se prépare dès à présent. C'est pourquoi il est essentiel de se renseigner, de comparer, d'étudier et de se faire conseiller, dès aujourd'hui.