Qu'est-ce qu'un contrat de prévoyance décès ?

L'assurance décès désigne une famille de contrats d'assurance ayant pour but de préserver l'entourage de l'assuré en cas de décès de ce dernier. Elle prévoit le versement d'un capital à chaque bénéficiaire désigné dans le contrat. Selon les formules, le déclenchement du paiement peut être lié à un décès accidentel ou prévoir d'autres causes (cas de maladie ou cause naturelle, par exemple).

La somme garantie peut faire l'objet d'un versement :

  • Sous la forme d'un capital (versement unique) ;
  • Ou sous la forme d'une rente pour un ou plusieurs bénéficiaires (rente éducation pour les enfants, rente du conjoint survivant...).

Il est tout particulièrement recommandé de souscrire une assurance décès si vous avez la responsabilité de plusieurs personnes à charge, comme des enfants ou un conjoint n'exerçant aucune activité professionnelle.


Un capital décès au montant adapté va utilement compenser la perte de revenus liée à une disparition prématurée. Il peut également se révéler utile pour financer les frais d'obsèques, y compris l'organisation des funérailles.

Quels sont les différents types de couverture prévoyance décès ?

Les assureurs ne proposent pas tous les mêmes garanties ou prestations. Il existe, en réalité, trois principales catégories de contrats d'assurance décès :

  • L'assurance temporaire décès permet de protéger ses proches et le bénéficiaire d'un contrat uniquement pendant une période déterminée. À la date d'expiration du contrat de prévoyance, les garanties décès cessent d'être valables. Si le décès de l'assuré n'est pas intervenu, les fonds cotisés sont alors définitivement perdus. Ce type de contrat, moins onéreux, peut avoir un attrait pour un souscripteur encore jeune.
  • L'assurance décès vie entière propose, au contraire, des garanties décès sans limite de durée. Le montant du capital reste donc garanti même si le décès de l'assuré intervient très tardivement, et bien des années après la signature du contrat. Les primes versées pour ce type de contrat seront souvent plus importantes.
  • Le contrat d'assurance-vie mixte, enfin, est une formule combinant les avantages liés à l'épargne sur une assurance-vie et les garanties de prévoyance d'un contrat décès. La durée de validité est limitée dans le temps, mais le capital reviendra à l'assuré si son décès n'est pas intervenu avant l'expiration.

Rappelons, par ailleurs, que la prévoyance décès peut prendre la forme :

  • D'une formule de prévoyance individuelle, souscrite par l'assuré de sa propre initiative ;
  • D'un contrat collectif dit de « prévoyance entreprise », auquel le salarié est affilié automatiquement à son embauche.

Quelles garanties pour un contrat de prévoyance décès ?

Une assurance prévoyance peut inclure certaines garanties renforcées en cas de coup dur et pour les imprévus. L'objectif reste de maintenir le niveau de vie de la famille par le versement d'une indemnisation d'un montant adapté.

  • Une garantie Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA) permet d'étendre la couverture du contrat à d'autres situations que le décès, notamment en cas de maladie grave ou accident entraînant une lourde dépendance de l'assuré et la perte de son emploi.
  • Une garantie Invalidité y ajoute le cas d'une perte partielle des capacités de travail et de revenus de l'assuré (au moins à 66 %).
  • La garantie Incapacité Temporaire de Travail (ITT) prévoit des prestations compensatoires en cas d'accident ou maladie privant temporairement l'assuré de sa capacité de travail.

D'autres clauses peuvent inclure un renforcement du montant du capital décès sous certaines conditions :

  • La garantie doublement du capital, comme son nom l'indique, permet à vos proches de toucher une somme deux fois plus importante lorsque le décès survient dans des circonstances particulières et imprévues – le plus souvent suite à un accident ou une mort violente.
  • Une garantie triplement du capital peut aussi être intégrée au contrat dans le cas très spécifique d'un accident de la route.
  • Une garantie « double effet » prévoit enfin la possibilité d'un versement du capital directement aux enfants si le conjoint bénéficiaire décède au même moment que l'assuré ou peu après.

Quel montant de capital ?

Pour limiter les conséquences financières d'un décès prématuré, mieux vaut prévoir au contrat un capital d'un montant suffisant. Une somme correspondant à trois ans de salaire de l'assuré est recommandée, sauf circonstances particulières. Gardez à l'esprit qu'un capital plus élevé induit, bien sûr, des cotisations versées plus lourdes.

Comment souscrire et choisir un contrat de prévoyance décès ?

Les conditions pour souscrire une assurance décès peuvent varier d'un assureur à un autre. Prêtez attention notamment à l'âge limite, souvent compris entre 70 et 80 ans. Pour faire le meilleur choix, d'autres critères doivent également retenir votre attention. C'est le cas :

  • De la qualité des garanties proposées ;
  • Des éventuelles exclusions de garantie ;
  • Du montant des cotisations à verser ;
  • Du délai de carence éventuellement applicable ;
  • Du caractère obligatoire ou non d'un questionnaire médical.

Le recours à un comparateur en ligne est un bon réflexe pour gagner du temps et faire un premier tri très rapide entre les nombreuses formules disponibles sur le marché. Avant de souscrire, assurez-vous d'avoir bien défini le montant du capital garanti et d'avoir désigné des bénéficiaires appropriés.


Vous possédez une assurance-vie ? Il est possible, et même souvent judicieux, d'y ajouter une option assurance décès via un avenant au contrat. Un capital garanti sera alors prévu pour vos proches en cas de décès, en complément de l'épargne accumulée et à intégrer dans la succession.

Un contrat de prévoyance décès est un véritable contrat d'assurance pour l'ensemble de la famille. Avec un capital garanti d'un montant souvent conséquent, ce type de formule met vos proches durablement à l'abri en cas de disparition prématurée.