Qu'appelle-t-on une prime d'assurance ?

Commençons par définir ce qu'est une prime d'assurance. Il s'agit de la somme réglée par la personne qui souscrit à un contrat d'assurance, en échange de la protection permise par un certain nombre de garanties. Pour le dire plus simplement, la prime est la somme totale que vous versez de manière annuelle pour bénéficier d'une assurance. La prime d'assurance correspond à l'addition des différentes mensualités dans le cas d'un contrat avec un paiement récurrent chaque mois. Pour certaines assurances, la cotisation est annuelle et correspond donc à la prime.

La plupart des contrats d'assurance sont renouvelés par tacite reconduction. Chaque année, les garanties continuent d'être actives et le contrat est prolongé sans action de votre part. Cela implique que la prime elle aussi est reconduite.

La prime d'assurance, dont nous détaillons ci-après les règles de calcul (lire « le calcul d'une prime d'assurance »), est issue de la prise en compte de plusieurs éléments. L'assureur s'intéresse notamment aux risques que vous présentez pour l'assurance sollicitée (assurance auto, assurance habitation, assurance de prêt, etc.), et intègre également ses frais de gestion et une marge afin de constituer des bénéfices.

Il ne faut pas confondre prime d'assurance et cotisation d'assurance

La prime d'assurance équivaut comme nous l'avons vu à la totalité de la somme versée chaque année pour bénéficier d'une protection au travers d'une assurance. On peut parler de prime annuelle d'assurance, composée de l'ensemble des cotisations.

Une cotisation correspond à un versement périodique, en général chaque mois, qui permet de bénéficier d'une garantie sur un risque donné.

Tout comme la prime d'assurance qui se décompose en plusieurs parties, une cotisation possède plusieurs éléments. 

  • On parle de la cotisation nette pour la somme qui sert à régler les sinistres, et qui est utilisée par l'assureur pour construire un fond d'indemnisation. 
  • Viennent s'ajouter les frais de gestion ou encore les taxes
  • Peut également venir en complément l'indice. Si le contrat souscrit est indexé (comme par exemple à l'indice du bâtiment dans le cas des assurances habitation), l'avis d'échéance comporte probablement le montant de l'indice, et la cotisation variera en fonction de son évolution. 

Le calcul d'une prime d'assurance

Quel est le mode de calcul d'une prime d'assurance ? Afin de vous proposer une couverture adaptée aux risques pour lequel vous le sollicitez, votre assureur va construire une prime d'assurance qui intègre le coût du risque à assurer. Pour cela, de nombreux critères sont étudiés et vont directement influencer sur la prime.

C'est le cas par exemple de votre profil (âge, sexe, profession) mais également de l'objet que vous souhaitez assurer ou encore du risque couvert. La localisation géographique est également un critère important qui influe sur le montant d'une prime, tout comme certains éléments liés à la franchise.

Chaque assurance possède des règles de calcul différentes, et chaque compagnie peut avoir en interne son propre arbitrage pour décider de la prime finale qu'elle vous proposera.

  • Pour une assurance santé, l'âge est un élément qui influe énormément sur le calcul de la prime. Plus vous prenez en âge, et plus votre prime sera élevée car les dépenses de santé sont vouées à augmenter. De plus, si vous avez des besoins particuliers en matière de santé (optique, dentaire, hospitalisation), l'ajout de garanties supplémentaires influera inévitablement sur le calcul de la prime.
  • En ce qui concerne l'assurance emprunteur, l'âge est également un paramètre important (au moment de la signature et à la fin du prêt), mais ce sont également les éléments propres au crédit qui influent sur le calcul de la prime. Le montant emprunté, la durée du crédit est vos réponses au questionnaire médical vont directement influer sur la prime exigée.
  • À propos du calcul de la prime pour une assurance auto, ce sont les critères propres à votre lieu d'habitation, mais également à l'usage ou encore à la nature du véhicule qui seront passés en revue. Selon votre profil de conducteur (notamment les sinistres passés), mais aussi chez certains assureurs le kilométrage parcouru chaque année, votre prime d'assurance peut énormément varier. 
  • Évoquons le cas de l'assurance habitation. Les critères utilisés pour calculer la prime d'assurance sont l'emplacement, la sécurité ou encore la valeur du bien.

Les règles de calcul d'une prime d'assurance sont variables d'une compagnie à une autre. C'est ce qui explique que vous puissiez constater une grande disparité lorsque vous demandez le même type d'assurance auprès de plusieurs compagnies. Il vous suffit d'utiliser un comparateur d'assurance pour en avoir le cœur net. Pour tous vos besoins, comparez les primes d'assurance de plusieurs enseignes gratuitement.

Évolution de la prime d'assurance

Comment évolue votre prime d'assurance dans le temps ? Dans la plupart des cas, une revalorisation intervient lors de l'appel de cotisation, réalisé à l'échéance du contrat. Cette revalorisation peut être à la hausse ou à la baisse, et est souvent liée à des indices de référence. Selon le domaine (assurance auto, assurance du bâtiment, assurance santé), les indices ne sont pas les mêmes.

L'évolution d'un indice peut faire varier le montant de votre prime, et va également faire varier les plafonds garantis.

Pour avoir le droit de faire évoluer votre prime d'assurance de la sorte, l'assureur doit avoir mentionné au contrat une clause de révision et une clause d'indexation. Le relèvement de la prime s'effectue la plupart du temps au printemps.

À savoir : vous avez le droit d'être informé de tout changement en ce qui concerne votre contrat d'assurance. Vous devez donc être notifié d'une évolution de la prime.

En plus des indices, des taxes sont également associées aux primes. Si ces dernières augmentent ou baissent, alors le montant de la prime va varier en conséquence.

Votre assureur peut enfin ajouter sa propre règle de calcul qui va influer sur l'évolution de la prime. En l'absence de sinistre par exemple, vous pouvez recevoir un bonus qui va réduire le montant de vos cotisations, et donc votre prime. À l'inverse, en cas de sinistre, un malus peut être appliqué.