Un investissement à long terme avec de la souplesse

Pouvant être souscrit sous la forme d'une assurance vie ou d'un compte-titres, le PER offre à tous les actifs la liberté d'effectuer des versements selon leurs disponibilités afin de mieux préparer leur retraite. Il n'existe aucun plafond de dépôt, ce qui lui confère une grande flexibilité.

Lors de la liquidation de son contrat, qui intervient généralement au moment de son passage à la retraite, le souscripteur a le choix entre trois options de sortie :

  • sortie en rente viagère ;
  • sortie en capital ;
  • une combinaison des deux.

Le blocage de l'épargne sur une période de plusieurs décennies semble à priori contraignant. Néanmoins, à la différence des anciens produits auxquels il succède, comme le contrat Madelin ou le PERP, il est possible de demander un déblocage anticipé du PER, dans les cas suivants :

  • achat d'une résidence principale ;
  • décès du conjoint (mariage ou PACS) ;
  • fin des droits à l'indemnisation chômage ;
  • surendettement ;
  • liquidation judiciaire ;
  • invalidité du souscripteur ou d'un parent.

Au-delà de son objectif initial, qui est de se constituer un complément de revenus pour la retraite, le PER peut donc également servir à financer un projet immobilier ou faire face à des imprévus.


Un bon plan, fiscalement parlant

Le plan d'épargne retraite demeure un excellent outil pour préparer l'avenir tout en réduisant son imposition.

Les versements effectués sont déductibles du revenu imposable, offrant ainsi un avantage fiscal non négligeable.

Contrairement aux niches fiscales, il n'est pas concerné par le plafond fixe de 10 000 euros.

Pour les salariés, le plafond de déduction retenu est égal au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % des revenus nets, dans la limite de 10 % de 8 fois le plafond de la sécurité sociale (PASS), soit une déduction maximale de 32 908 euros pour les versements réalisés en 2023.
  • 10 % du PASS de l'année précédente.

Pour les travailleurs indépendants, le calcul diffère, mais le plafond déductible en 2023 s'élève à 81 384 euros.

Il est important de noter que les montants déductibles seront imposés lors du déblocage. Toutefois, la baisse de revenus consécutive au passage à une pension de retraite peut entraîner une imposition moindre.

Transmission de patrimoine : les subtilités du PER

Envisager l'ouverture d'un PER dans une optique de transmission de patrimoine est une possibilité, mais requiert de la prudence.

En cas de décès du souscripteur avant la liquidation du PER, un abattement de 152 000 euros sur les droits de succession est appliqué à chaque bénéficiaire pour un PER de type assurantiel. Cet abattement est commun à tous les contrats du défunt et reste valable si le décès survient avant les 70 ans du souscripteur.


Au-delà de cet âge, le PER ouvre droit à un abattement de 30 500 euros (commun à tous les contrats) avant d'être soumis aux droits de succession classiques.

Dans le cas d'un PER bancaire, l'intégralité du capital est transmise aux héritiers et le conjoint bénéficie de la même exonération de droits de succession qu'avec un PER assurantiel.

Une fois le contrat liquidé, plusieurs options sont à considérer :

  • la rente simple où le capital restant sur le PER revient à l'assureur ;
  • la rente de réversion permettant à un bénéficiaire désigné de percevoir le solde du contrat sous forme de rente (avec des frais considérables réduisant le montant transmis) ;
  • la sortie en capital où le souscripteur a reçu l'intégralité de son PER (cette somme étant intégrée à la succession) ;
  • le capital fractionné qui offre au souscripteur la possibilité de choisir une rente en planifiant des retraits selon ses besoins.

En cas de décès, le capital est versé aux héritiers pour un PER compte-titres, ou aux bénéficiaires désignés pour un PER assurantiel.

À retenir
  • Instauré par la loi PACTE en 2019, le PER est devenu un produit phare pour préparer sa retraite.
  • Le plan d'épargne retraite séduit grâce à sa flexibilité et aux avantages fiscaux qu'il propose.
  • Les versements sont libres et non obligatoires, et ils sont également déductibles du revenu imposable.
  • Toutefois, dans une optique de transmission patrimoniale, l'ouverture d'un PER nécessite une approche prudente en considérant les différentes options de sortie.

Mis en place par la loi PACTE en 2019, le plan d'épargne retraite (PER) a connu des évolutions majeures pour devenir le produit phare en matière de préparation à la retraite.