Coût des mutuelles en France : des tarifs disparates selon les départements - Lecomparateurassurance.com
un service de meilleurtaux.com

Coût des mutuelles en France : des tarifs disparates selon les départements - Lecomparateurassurance.com

Voir le communiqué de presse

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) instaure le principe de la mutuelle d’entreprise obligatoire pour les salariés au plus tard le 1er janvier 2016.

Ces évolutions majeures du régime de santé posent légitimement quelques questions pour les assurés :

  • Les contrats d’assurance santé collectifs choisis par l’employeur présenteront-ils les mêmes garanties que les mutuelles souscrites à titre individuel ?

  • Pour les Français ne bénéficiant pas de la mutuelle santé obligatoire, tels que les seniors ou les travailleurs non-salariés (TNS), quelle sera l’évolution du budget santé dans les prochaines années ?

Dans ce contexte et dans cette période charnière de renouvellement des contrats mutuelles, LeComparateurAssurance.com a mené une étude portant sur le coût des mutuelles en France, par département.

Cette étude exclusive a été effectuée sur la base du montant des primes d’assurance santé proposées par les assureurs partenaires du site LeComparateurAssurance.com, présentant le plus large panel d’assureurs en santé (40). Plus de 800.000 tarifs ont ainsi été analysés sur la période du 10 au 14 août 2015. L’étude montre les disparités existant entre les zones géographiques sur les tarifs en vigueur.

Voici les résultats :

1- Mutuelle senior : ils dépensent en moyenne 2 500€ par an

Le segment des 60 ans et plus correspond à des besoins particuliers. A cet âge, les Français voient leur santé évoluer et recherchent une couverture adaptée à leur profil.

L’étude menée par LeComparateurAssurance.com montre qu’un couple de seniors de 60 ans cotise en moyenne 212,78 € chaque mois pour une offre aux garanties dites « renforcées ». Les départements dans lesquels le prix moyen des mutuelles est le plus cher se trouvent en région parisienne, dans le Nord-Pas de Calais ainsi que sur la côte méditerranéenne (Hérault, Bouches du Rhône, Var, Alpes-Maritimes). Les Alpes-Maritimes connaissent les cotisations les plus élevées avec 233,94 € par mois, soit 9,94 % de plus que la moyenne nationale. En Île-de-France, les prix atteignent 220 € à l’exception des Hauts-de-Seine où la cotisation moyenne grimpe à 233,56 €.

Dans l’Est de la France, les tarifs sont plus avantageux (en raison du régime spécifique Alsace-Moselle) : les mutuelles santé du Bas-Rhin et du Haut-Rhin proposent en effet des formules inférieures de 22% par rapport à la moyenne nationale. Le Haut-Rhin est le département où la couverture santé pour les seniors de 60 ans est la moins élevée du pays, avec 163,34 € de cotisation mensuelle.

Accédez à la carte interactive « Tarif mutuelle senior »

Le top 10 des départements les plus chers pour une mutuelle santé senior :

Voir le classement complet

2- Mutuelle Travailleur Non Salarié (TNS) : des tarifs importants à Paris et dans le Sud Est

Les TNS bénéficient du régime particulier du RSI et non du traditionnel régime de la Sécurité sociale. Ils doivent couvrir leur santé à l’aide d’un contrat adapté à leur statut et aux risques inhérents. L’enquête révèle qu’un travailleur non salarié âgé de 40 ans dépense en moyenne 35,04 € chaque mois pour une couverture santé adaptée, comportant des garanties dites « classiques ».

La moitié de la région parisienne et le Sud sont présents dans le top 10 des départements au coût le plus élevé avec une moyenne supérieure de 6 % au reste du territoire. A Paris, on trouve le prix moyen le plus élevé de France avec 39,44 € par mois. Les zones défiant toute concurrence sont assez éparses avec les Landes (33,28 € soit -5,02% par rapport à la moyenne nationale), la Charente (33,29 €) ou encore la Sarthe.

Accédez à la carte interactive « Tarif mutuelle TNS »

Le top 10 des départements les plus chers pour une mutuelle santé TNS :

Voir le classement complet

3- Mutuelle famille : une moyenne de 1 083,12 € par an pour un contrat « classique »

En ce qui concerne la mutuelle famille (ici composée de 2 adultes de 35 ans et de 2 enfants de 7 et 3 ans), on constate également des écarts de prix importants. La dépense moyenne d’une famille s’élève à 90,26 € par mois soit 1083,12 € par an.

Les zones concentrant les tarifs de mutuelles familiales les plus élevés sont le Nord, la côte méditerranéenne et la région parisienne. Le département des Hauts-de-Seine est celui où les tarifs sont les plus élevés avec des cotisations mensuelles moyennes de 103,18 € soit 14,32 % plus chères. Les Alpes-Maritimes arrivent en seconde position avec 101,63 €. Pour le Nord, la moyenne est de 97,52 €.

Accédez à la carte interactive « Tarif mutuelle famille »

Le top 10 des départements les plus chers pour une mutuelle santé familiale :

Voir le classement complet

4- Mutuelle jeune actif salarié : PACA, l’Île-de-France et le Nord-Pas de Calais en tête

Chaque mois, les jeunes salariés français dépensent en moyenne 26,10 € pour leur couverture santé. On remarque que les habitants de la région parisienne, du Sud-Est et du Nord-Pas-de-Calais paient des cotisations d’assurance santé plus élevées que la moyenne nationale. Le tarif moyen dans les Yvelines et le Val d’Oise atteint 23,11 € alors que dans les Hauts-de-Seine, le prix grimpe à 29,22 €, soit 12% de plus que la moyenne nationale.

Pour l’Hérault, le Vaucluse, le Gard et le Var, le tarif atteint les 27 € mensuels soit 6% de plus que la moyenne nationale, alors que la cotisation moyenne dans le Nord-Pas-de-Calais est de 28€.

Accédez à la carte interactive « Tarif mutuelle jeune actif salarié »

Le top 10 des départements les plus chers pour une mutuelle santé jeune salarié :

Voir le classement complet

Mais quels sont les éléments qui justifient ces écarts de prix ?

Les différences de prix constatées à travers la France peuvent être expliquées par cinq facteurs principaux :

  • La consommation locale de médicaments. En effet, la consommation moyenne de médicaments diffère d’une région à une autre. De façon générale, il est possible d’affirmer que les personnes résidant en zone urbaine sont davantage enclines à consommer une grande quantité de médicaments que celles domiciliées en zone rurale. Ces tendances jouent un rôle crucial sur le prix des mutuelles santé car les remboursements de type « pharmacie » constituent l’un des postes de santé les plus conséquents des organismes de complémentaire santé et impactent par conséquent leur coût pour l’assuré.

  • Une consommation médicale différenciée selon les zones géographiques, souvent pour des raisons sociologiques et historiques. Les zones denses et plus défavorisées économiquement seront naturellement plus consommatrices de soins médicaux (médecins, hôpitaux…), car en plus mauvaise santé.

  • La consommation de services annexes tels que le tiers-payant. Si ce dernier coûte très cher, il n’est pas utilisé de la même façon partout en France : certaines régions telles que le Nord-Pas-de-Calais le considèrent comme indispensable, tandis que d’autres s’y intéressent peu.

  • La fréquence et le tarif des dépassements d’honoraires. Une étude de la DREES (août 2014) montrait que l’Île-de-France, le Rhône-Alpes et l’Alsace sont les 3 régions où les médecins pratiquent le plus de dépassements d’honoraires. Le rapport montre également que les médecins, en particulier les spécialistes, s’installeraient prioritairement dans les régions riches dans lesquelles ils peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires. La proportion de patients possédant des sur-garanties y est plus importante qu’ailleurs, favorisant la hausse globale du prix des mutuelles.

  • Le Régime de Sécurité sociale d’Alsace-Moselle. Il propose des remboursements bien plus avantageux que ceux appliqués à l’ensemble des autres régions françaises. Le reste à charge des mutuelles s’avère donc amoindri, ce qui leur permet de proposer des tarifs attractifs.


La méthodologie utilisée

L’étude exclusive du site LeComparateurAssurance.com a été effectuée sur la base du montant des primes d’assurance santé proposées par ses assureurs partenaires. 842 718 tarifs ont été analysés entre le 10 et le 15 août 2014.

Les cartes de France présentes dans cette enquête représentent quatre profils d’assurés bien distincts :

  • Les tarifs des mutuelles pour jeune salarié ont été calculés pour un salarié âgé de 25 ans exerçant son activité professionnelle dans son département de résidence et désirant obtenir des garanties « classiques » en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire.

  • La mutuelle familiale correspond aux prix proposés aux foyers composés de deux adultes âgés de 35 ans et de deux enfants âgés de 3 à 7 ans, pour un niveau de garanties « classique » en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire.

  • Le prix des mutuelles seniors a été déterminé pour un couple âgé de 60 ans exerçant une activité salariée dans son département de résidence et souhaitant obtenir un niveau de garanties « renforcé » en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire.

  • La mutuelle travailleur non salarié correspond à la couverture santé d’un travailleur de 40 ans exerçant une profession libérale dans son département de résidence et désirant obtenir des garanties « classiques » en soins médicaux, hospitalisation, optique et dentaire. Retrouvez l’ensemble

Retrouvez l’ensemble des résultats de cette enquête ainsi que les cartes de France interactives via ce lien.