COÛT DES MUTUELLES EN FRANCE : Tarifs plus élevés en Ile-de-France et au Sud-Est !
un service de meilleurtaux.com

COÛT DES MUTUELLES EN FRANCE : Tarifs plus élevés en Ile-de-France et au Sud-Est !

Voir le communiqué de presse

Chaque année, le mois de septembre est une période décisive pour le secteur de l’assurance. Les contrats arrivent à échéance, permettant aux consommateurs de résilier leur assurance s’ils le souhaitent et de comparer les offres disponibles sur le marché afin de trouver une formule correspondant davantage à leurs besoins et à leur budget.

Le site www.LeComparateurAssurance.com, premier et unique comparateur d’assurance géolocalisé en France, s’est appuyé sur l’analyse de plus de 700 000 demandes de tarifs, effectuée dans le courant du mois d’août 2014, afin de réaliser une étude comparative sur le tarif des mutuelles pour chacun des départements de l’hexagone. Une enquête exclusive qui permet de mettre en avant les grandes disparités de prix selon le lieu de résidence de l’assuré.

Voici les résultats :

1- Mutuelle senior : Ils dépensent près de 2 240€ par an

En moyenne, un couple de seniors âgés de 60 ans et couverts par le régime salarié dépense environ 186 euros par mois pour sa couverture santé. Les départements dans lesquels le prix moyen des mutuelles est le plus cher sont Paris, les Bouches-du-Rhône et les Hauts-de-Seine, où le prix de la couverture santé des habitants y avoisine les 210 euros. Un surcoût de plus 10% par rapport à la moyenne nationale.

Dans l’Est de la France, les tarifs sont plus avantageux (en raison du régime spécifique Alsace-Moselle) : les mutuelles santé du Bas-Rhin et du Haut-Rhin proposent en effet des formules inférieures à 150 euros. Leurs habitants y réalisent ainsi une économie de 20 à 25% par rapport à la moyenne nationale.

(...)

Consulter les prix des mutuelles par département selon les profils

Tarifs mutuelle senior
Tarifs mutuelle jeune actif Tarifs mutuelle TNS Tarifs mutuelle famille

Les éléments expliquant les différences de prix

Les différences de prix constatées à travers la France peuvent s'expliquer par cinq facteurs principaux :

  • La consommation locale de médicaments. En effet, la consommation moyenne de médicaments diffère d’une région à une autre. De façon générale, il est possible d’affirmer que les personnes résidant en zone urbaine sont davantage enclines à consommer une grande quantité de médicaments que celles domiciliées en zone rurale. Ces tendances jouent un rôle crucial sur le prix des mutuelles santé car les remboursements de type « pharmacie » constituent l’un des postes de santé les plus conséquents des organismes de complémentaire santé et impactent par conséquent leur coût pour l’assuré.

  • Une consommation médicale différenciée selon les zones géographiques, souvent pour des raisons sociologiques et historiques. Les zones denses et plus défavorisées économiquement seront naturellement plus consommatrices de soins médicaux (médecins, hôpitaux), car en plus mauvaise santé.

  • La consommation de services annexes tels que le tiers-payant. Si ce dernier coûte très cher, il n’est pas utilisé de la même façon partout en France : certaines régions telles que le Nord-Pas-de-Calais le considèrent comme indispensable, tandis que d’autres s’y intéressent peu.

  • La fréquence et le tarif des dépassements d’honoraires. Une récente étude de la DREES (août 2014) montre que l’Ile-de-France, le Rhône-Alpes et l’Alsace sont les 3 régions où les médecins pratiquent le plus de dépassements d’honoraires. Le rapport montre également que les médecins, en particulier les spécialistes, s’installeraient prioritairement dans les régions riches dans lesquelles ils peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires. La proportion de patients possédant des sur-garanties y est plus importante qu’ailleurs, favorisant la hausse globale des prix des mutuelles.

  • Le Régime de Sécurité sociale d’Alsace-Moselle. Il propose des remboursements bien plus avantageux que ceux appliqués à l’ensemble des autres régions françaises. Le reste à charge des mutuelles s’avère donc amoindri, ce qui leur permet de mettre en place des tarifs attractifs.