L’e-constat divise les français
un service de meilleurtaux.com

L’e-constat divise les français

Voir le communiqué de presse

A l’occasion de la sortie de l’application mobile e-constat, permettant de déclarer tout accident matériel entre deux véhicules sur le modèle du constat amiable papier, LeComparateurAssurance.com a mené l’enquête auprès des propriétaires de véhicules français pour connaître leurs intentions et sentiments face à ce nouvel outil.

Près de 57% des français interrogés envisagent d’utiliser l’e-constat

Créé à l’initiative de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) et du Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance (GEMA), l’e-constat a pour objectif d’accélérer le traitement et le règlement des sinistres. Avec près de 38M d’automobiles assurées en France, l’application a de quoi séduire.

D’après son sondage, LeComparateurAssurance.com révèle que 56,80% des français interrogés envisagent d’utiliser l’application e-constat dans le cas d’un prochain accident matériel et c’est dans le Nord-est et en Ile-de-France que les assurés sont les plus favorables avec respectivement 62,30% et 64,44%.

L’e-constat est une application mobile permettant de faire un constat amiable en cas d’accident de voiture sur son smartphone. Cette application sera disponible le 1er décembre prochain. En cas d’accident matériel avec un autre véhicule, seriez-vous prêt(e) à l’utiliser ?

L’e-constat séduit la jeune génération

Avec 5 millions de constats amiables recensés en 2013, la version papier qui célèbre cette année ses 50 ans, s’offre une nouvelle jeunesse pour séduire des français de plus en plus connectés. Parmi les plus favorables à cette application, les 18-34 ans qui sont plus de 66% suivis de près par les 35-54 ans avec 59,53%.

A contrario, les 55 ans et + sont plus réticents face à cet outil avec 62.61% qui se déclarent contre l’utilisation du e-constat.

« C’est un résultat peu surprenant pour cette génération appartenant aux baby boomers et peu familiarisée à ces objets mobiles. Les 18-34 et 35-54 ans sont, quant à eux, deux tranches d’âge aujourd’hui habituées à utiliser leur smartphone au quotidien » commente Christophe Triquet, expert assurances et Directeur Général du site LeComparateurAssurance.com.

Les sept étapes à respecter pour bien remplir son e-constat


  • Sélectionner son assureur,
  • Saisir son numéro d’immatriculation,
  • Recenser les informations sur le véhicule (possibilité de prendre des photos),
  • Détailler les circonstances de l’accident (géolocalisation possible),
  • Réaliser le croquis de l’accident,
  • Noter les observations complémentaires,
  • Affichage du constat en format PDF,
  • Valider le constat par la signature électronique,
  • Réception de la confirmation par email et SMS.

Application et numérique, des freins majeurs à l’adoption du e-constat

Pour aller plus loin, LeComparateurAssurance.com s’est intéressé aux 43% des sondés qui ne souhaitent pas utiliser l’e-constat et pour 48,15% d’entre eux, leur choix se justifie par un manque de confiance en cette nouvelle application.

Après le manque de confiance, 42% des sondés ne souhaitant pas utiliser l’application ont peur que le constat ne soit pas reçu par leur assureur.

Pour quelle(s) raison(s) n’êtes-vous pas prêt(e) à utiliser le e-constat ? (Plusieurs réponses peuvent être choisies).

L’alliance d’un outil pratique et d’une arme anti-fraude ?

Cependant, s’il est convaincu de l’aspect pratique pour les assurés et notamment pour les utilisateurs de smartphones, Christophe Triquet s’interroge : « Nous sommes le deuxième pays européen à mettre en place une telle application. Les Pays-Bas proposent un système similaire depuis 2012 et à ce jour seuls 5% des constats annuels sont effectués sur un smartphone ».

La raison ? Selon cet expert en assurances : « Outre le manque de confiance en l’application, la peur de ne pas savoir l’utiliser ou la peur d’une non-réception par son assurance, les avantages de cet outil peuvent également devenir des inconvénients pour certains. Car avec les photographies, la géolocalisation et l’horodatage, les assurés auto auront moins de latitude pour tenter de favoriser indûment une éventuelle indemnisation par leur assureur. En revanche c’est une réelle valeur ajoutée pour les assureurs qui pourront, quant à eux, plus facilement confirmer et valider le sinistre. Un bon moyen de lutter contre certaines fraudes ».

«Les assurés auto doivent voir en l’e-constat tous ses avantages car, à long terme, il pourrait véritablement jouer sur leur budget assurance. Si cette application permet entre autres de réduire les fraudes, il y aura moins de remboursements indus par les assureurs et donc probablement une légère baisse des primes et tarifs d’assurance » conclut Christophe Triquet.

Quand puis-je utiliser l'e-constat ?


  • Avoir un accident impliquant un ou deux véhicules à moteur,
  • Les véhicules doivent être immatriculés en France,
  • Ne pas avoir de dommages corporels,
  • Être assuré par une compagnie membre de la FFSA et du GEMA.

A propos de LeComparateurAssurance.com

LeComparateurAssurance.com, premier et unique comparateur d’assurance géolocalisé en France (web-to-store) est le comparatif d’assurance santé le plus large du web avec plus de 30 assureurs et mutuelles partenaires. Le site, généraliste, permet actuellement la comparaison sur les produits santé, auto, habitation, obsèques, assurance vie et assurance chiens/chats.

Premier et unique comparateur d’assurance labellisé « Entreprise Innovante » par BPI (Ex-Oséo), la société est également signataire des deux chartes du Comité Consultatif du Secteur Financier, visant à renforcer la transparence et la qualité des comparateurs d’assurance en ligne. La société, basée à Lille, compte aujourd’hui 15 collaborateurs, et présente à son capital 4 fonds de capital-risque. Elle est reconnue sur le marché comme le 4ème comparateur d’assurance en France en termes de trafic et est également perçue comme le véritable spécialiste de la génération de leads assurance pour les assureurs disposant de réseaux physiques. LeComparateurAssurance.com est par ailleurs plébiscité par 96.1% de ses utilisateurs, qui sont prêts à recommander le service à leurs proches (*).

(*) Service de feedback Ekomi – Notation au 30/09/2014