L’assurance emprunteur : la fin proche du monopole des banques ?
un service de meilleurtaux.com

L’assurance emprunteur : la fin proche du monopole des banques ?

Depuis le 01 janvier 2018, il est possible de changer d’assurance de prêt à la date d’anniversaire de la souscription de celle-ci. Cette nouvelle mesure a été rendue possible grâce à l’amendement Bourquin. Cette réforme vise à faire jouer la concurrence et profite à l’emprunteur qui peut réaliser de grandes économies. Alors va-t-on assister à la fin du monopole des banques sur ce marché ? Réponse dans les mois à venir.
fin proche monopole banques assurance emprunteur

Le monopole des banques sur l'assurance emprunteur

Une étude de Magnolia, un comparateur d'assurance de prêt, permet de mettre en relief le monopole absolu des banques sur le secteur de l'assurance emprunteur :

  • sur l'ensemble des 10 000 personnes interrogés, 78% affirment avoir souscrit une assurance emprunteur directement auprès de sa banque ;
  • 24% ne connaissaient pas le principe de délégation d'assurance ;
  • Pour 23% d'entre eux, le banquier était réticent face à la délégation d'assurance ;
  • enfin, 5% pensent qu'en choisissant une assurance emprunteur directement auprès de la banque, les garanties seront meilleures.

La réticence des banques face à la délégation d'assurance peut être compréhensible quand on sait que le chiffre d'affaire de l'assurance emprunteur était de 8,8 milliards d'euros en 2016 et que les banques détiennent 88% de ce marché. Les banques profitent de ce monopole pour appliquer des marges titanesques : entre 40 et 70% selon le profil.


Avec l'application de l'amendement Bourquin, les banques vont devoir se remettre en question s'ils veulent conserver leurs bénéfices et leurs clients.

Les emprunteurs connaissent-ils l'amendement Bourquin ?

Une question qui mérite d'être posée car selon l'étude de Magnolia, 67% des interrogés ne connaissent pas ou mal l'amendement Bourquin. Un chiffre inquiétant quand on sait que les économies réalisées peuvent être colossales.

54% considèrent que le changement d'assurance de prêt nécessite de procéder à de longues démarches administratives.

Enfin 52% se sentent prêts à profiter de l'amendement Bourquin afin de souscrire un contrat mieux adapté à leur profil, à un tarif moindre.

Faire des économies : la principale motivation des emprunteurs

La principale motivation pour un emprunteur de changer d'assurance de prêt est clairement liée aux économies réalisées : selon les profils, les gains potentiels peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros sur l'ensemble du contrat.

L'étude réalisée par Magnolia met en lumière que 9% des sondés se disent prêts à changer d'assurance emprunteur dès 100 euros d'économies réalisées, 31% lorsque les économies atteignent 1000 euros et 34% pour 5000 euros d'économies.

L'étude confirme le fait que les banques vont être dans l'obligation de revoir leurs politiques commerciales en ce qui concerne l'assurance emprunteur même si une plus grande connaissance de l'amendement Bourquin permettrait de faire jouer davantage la concurrence et de rabattre totalement les cartes.

Affaire à suivre…

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)